L’Histoire des Primeurs

Chaque année au printemps, vous entendez parler des Primeurs. Mais savez-vous vraiment d’où vient la tradition ? Comment cela fonctionne et qui y participe ?

Un vin primeur est un vin jeune destiné à être consommé dans les mois suivant la récolte. Par exemple, le « beaujolais nouveau » peut être bu à partir de la fin du mois de novembre. Si cette définition est valable dans toutes les régions viticoles françaises, à Bordeaux l’expression « vins primeurs » a une toute autre signification. Il s’agit d’une façon d’acheter les vins et les millésimes les plus recherchés alors qu’ils sont encore en barriques.

D’où vient cette tradition ?

La pratique de la vente en primeur remonterait au XVIIIe siècle, lorsque le négoce venait dans les châteaux quelques mois avant les vendanges pour estimer et acheter la récolte sur le pied. Ils s’occupaient d’ailleurs généralement eux-mêmes de l’élevage et/ou la mise en bouteille des vins. Bordeaux est la seule et unique région au monde à faire appel au système des Primeurs via un marché fermé aussi appelé “Place de Bordeaux”. Il a été créé au début des années 1980 par les britanniques et est rapidement devenu un des piliers des négociants bordelais. Les propriétés vendent la grande majorité de leur production aux négociants de la “Place de Bordeaux” par le biais de courtiers. Les négociants ont pour rôle de représenter les propriétaires de domaines et de distribuer et promouvoir leurs vins à travers le monde. Le Baron Philippe de Rothschild organisa une dégustation de son millésime 1982 dès le mois d’avril, alors que son vin était encore en élevage, dégustation largement relayée dans la presse. Dès 1924, le Baron Philippe de Rothschild avait déjà innové en décidant la mise en bouteilles intégrale au château, notamment pour s’affirmer face à la toute-puissance du négoce bordelais de l’époque. Depuis les années 1970, la pratique des ventes en primeurs permet ainsi au négoce d’acheter et de payer aux propriétés le vin près de deux ans avant leur mise sur le marché. L’avantage, c’est que le négoce « réserve » un certain nombre de bouteilles, à un prix plus intéressant que le tarif du vin vendu en bouteille. L’autre avantage, pour les propriétaires cette fois-ci, consiste à encaisser une avance de trésorerie bien utile pour financer la récolte suivante et l’élevage des vins, avant leur mise à disposition sur le marché.

Comment les Primeurs fonctionnent ?

A chaque printemps, au mois d’avril, des centaines de professionnels du vin affluent à Bordeaux pour l’ouverture de la campagne des Primeurs. Elle rassemble acheteurs, négociants et journalistes pour les dégustations du dernier millésime d’une bonne centaine de propriétés. Elles sont organisées soit par regroupement d’appellations dans différents lieux soit directement au château. Les propriétés utilisent ensuite les retours obtenus sur la qualité du millésime afin de faire des estimations et de déterminer les prix initiaux de leurs vins. Les fameuses notes Parker, très attendues jusqu’à ce que le célèbre dégustateur ne cède son nom et son affaire, avaient pour tradition de donner la tendance définitive au millésime. Le 100/100 (ou à défaut, une note au moins supérieure à 90/100) de Parker assurait au propriétaire de vendre rapidement, et au meilleur prix, sa production. Aujourd’hui, le marché est moins soumis à ce seul verdict. Une fois les transactions effectuées, les vins achèvent leur élevage à la propriété jusqu’à la mise en bouteilles. Ils seront livrés 18 à 24 mois après ces ventes en Primeurs.

Qui sont les participants ?

Historiquement, seuls les grands crus classés participaient aux primeurs, mais aujourd’hui, ce sont la plupart des domaines de qualité, classés ou non. Depuis quelques années cependant, certains domaines ont tourné le dos au système des primeurs tel qu’il est organisé sur la Place de Bordeaux, à l’instar du célèbre château Latour, qui a quitté le système dès le millésime 2012, ne proposant ses vins sur le marché que lorsqu’ils sont prêts à boire.

Pour quelles raisons il faut acheter ses vins de Bordeaux en primeurs ?


Cela vous permettra de réserver les vins de prédilection lorsqu’ils sont très demandés sur le marché ou que la production est en faible quantité. Vous pourrez également économiser de façon substantielle par rapport au prix futur du vin. Ce gain est d’autant plus important lorsque les châteaux ou le millésime sont prestigieux et très demandés. Acheter vos vins en Primeurs, vous garantit l’origine des vins : une provenance directe des châteaux et conditions optimales de conservation. Enfin, vous pourrez personnaliser son conditionnement : demi-bouteille, bouteille, magnum, double magnum, impériale…

Au fond du vin se cache une âme

Théodora de Banville

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :